Rieumes

Bienvenue en Savès 31

Pays du sud toulousain

 > S'émerveiller > Nos 18 communes > Rieumesimprimer

Rieumes

Commune

Le nom de la commune vient probablement du gaulois rigo magus, « le marché sur l’éperon », qui évoque la vocation marchande du lieu ou de « remeddum » puis « reumis » et également « remedominus », ce qui signifie « Saint-Rémy », du nom des moines qui défrichaient le lieu au 10ème siècle.

Un peu d’histoire…
Rieumes représentait une réserve de matières premières importante pour les groupes nomades de l’ère acheuléenne (période de l’homo erectus, 100 000 à 45 000 ans av JC). Des traces de la période préhistorique ont été découvertes à travers des éclats de silex et de nombreux galets taillés. De même, des palets disques et des haches polies recueillis témoignent d’un passé néolithique. 

Idéalement situé, Rieumes était durant la période gauloise un vicus (village) commercial d’après les découvertes de tessons d’amphores dans le sol. De même, des traces de constructions de bâtiments gaulois ont été retrouvées sur le site. Puis, le village quelque peu délaissé devint davantage une réserve forestière, un saltus. 

C’est à partir du 10ème siècle que Rieumes entre dans l’histoire écrite. Le nom de « Remeddum » apparaît dans un écrit qui le définit comme un alleu appartenant au Comte de Rouergue. Le village, sous la mouvance des Comtes de Toulouse, est mis en valeur par un Prieuré possédé par l’Abbaye de Saint Gilles du Gard. De là, est issue la volonté d’instituer la fête locale pour la Saint Gilles. 

Vers 1130, Rieumes devient un castelnau, c’est-à-dire une place forte circulaire et fossoyée, suite à son rattachement au domaine des comtes de Comminges.

Puis en 1317, Rieumes est rattaché à l’évêché de Lombez et devient une bastide rattachée à la Jugerie royale de Rivière-Verdun.

Après les destructions causées par la guerre de Cent Ans, l’église fut reconstruite en 1525. 

En 1790, Rieumes devient chef-lieu de canton grâce à son dynamisme commercial et à la réputation de ces foires. 

Durant la troisième république, Rieumes est le centre de libres penseurs et d’écoles, favorisé par la ligne de chemin de fer reliant Toulouse à Boulogne. 

Pendant la Seconde Guerre Mondiale et notamment en 1944, la forêt de Rieumes est le point d’ancrage d’un important maquis dit Maquis de Rieumes.
 

Patrimoine remarquable :
     • CASTERAS DE BEAUPUY
XII siècle / Forêt de Rieumes / Bois de Beaupuy, route de Samatan

     • MAISON AREXIS
Seconde moitié du XV siècle / Pan de bois, terre crue et brique cuite / Rue Sagazan

     • TOUR DE MOULIN A VENT
XVIII siècle / Brique circulaire / Chemin du cimetière

     • ANCIENNE HALLE AUX GRAINS
1829 / Brique et pierre de Carcassonne / Place des marchands

     • ANCIEN HOTEL DU MIDI
1862 / Décorateur : atelier Virebent ; galet et terre cuite / 1, place d’Armes 31370 Rieumes
 
     • CLOCHER
Entre 1863 et 1868 / Chapelle Notre-Dame-de-L’Ormette / Quartier de L’Ormette-Engouilhard
 
     • ANCIEN CHATEAU D’EAU
De 1892 à 1896 / Brique, crépi, ciment et fer / Boulevard de Verdun et rue Foirail
 
     • STELE COMMEMORATIVE DE L’ASSASSINAT DU COMMANDANT DELATTRE
1951 / Marbre / 15 rue du commandant De Lattre
 

Services à votre disposition :
     •  La Poste
     •  Banque / Distributeur de billets
     •  Supermarché / Hypermarché
     •  Station service
     •  Commerce alimentaire
     •  Tabac/ Presse
     •  Pharmacie
     •  Autres commerces 

Accueil Mairie :

1, place d’Armes
31370 RIEUMES
05 61 91 80 25
www.ville-rieumes.fr

Autres langues :
Français English
Recherche :
 

 

copyright © 2010 - Savès 31 2 place du Marché à la Volaille - 31370 RIEUMES - Tél . : 05 82 95 07 01